Mon espace pro

Identifiez-vous pour accéder à votre espace personnalisé

Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

 Les guides CGR

Tout savoir sur le fonctionnement des circulateurs de chauffage

Installation comportant plusieurs circulateurs de chauffage

 Les guides CGR

Tout savoir sur le fonctionnement des circulateurs de chauffage

Installation comportant plusieurs circulateurs de chauffage

Les pompes de circulation, communément appelées circulateurs ou accélérateurs, ont pour objectif de faire circuler l’eau dans une installation de chauffage, de la chaudière ou la pompe à chaleur vers les émetteurs de calories tels que les radiateurs et les planchers chauffant.

Les circulateurs ont fait leur apparition dans les années 60 pour remplacer la circulation des fluides caloporteurs par thermosiphon dans les installations de chauffage.


Comment fonctionne un circulateur de chauffage ?

Le circulateur de chauffage gère la circulation hydraulique dans un circuit de chauffage. À l’instar du cœur dans un organisme, son rôle est de faire circuler le fluide caloporteur dans le système hydraulique, du générateur vers les radiateurs ou chauffage au sol pour revenir à la chaudière. Le circuit chauffage étant un circuit fermé, le circulateur compense par son action les pertes de charge en maintenant une pression suffisante dans le réseau hydraulique.

Le circulateur de chauffage domestique ou collectif, se compose d’un moteur électrique et d’une turbine. Il est situé à la sortie de la chaudière ou de la pompe à chaleur. 

Schéma pompe Alpha1 Grundfos

Les plus anciens ont en général 3 vitesses de fonctionnement. Il faut faire en sorte que la vitesse préréglée soit la vitesse 2, de façon à pouvoir augmenter ponctuellement le débit en cas de forte demande, de pouvoir subvenir à une extension de réseau ou de passer en vitesse 1 en cas de travaux d’amélioration énergétique (isolation) ou d’optimisation du système (thermostatisation) par exemple.

Ce qu'il faut retenir :
Plus la vitesse est élevée, plus la consommation d’énergie est importante. Les circulateurs de dernière génération sont équipés de variateurs qui règlent la vitesse en fonction de la demande de température et peuvent engendrer des économies d’énergie allant au-delà de 70% par an.

Les avantages d'un circulateur de chauffage performant

Les circulateurs font partie des produits servant au calcul du Cep (coefficient de consommation d’Énergie Primaire) maximal d’un bâtiment. La consommation d’énergie primaire maximale exigée par la RT 2012 est de 50 kWh/m²/an.
Ils sont soumis depuis le 1er janvier 2013 à la Directive européenne ErP (Energy related Products) 2009/125/CE qui vise à améliorer l’efficacité énergétique des produits et à contribuer à l’objectif communautaire de réduire de 20 % les consommations d’énergie. Elle impose par ailleurs une valeur IEE (Indice d’Efficacité Énergétique) limitée à 0.23 contre 0.27 en 2013.

Pourquoi passer à la variation de vitesse ? 

À l’heure des constructions de Bâtiments Basse Consommation (BBC) dans lesquels l’ensemble des appareils ont fait l’objet d’évolutions importantes pour réaliser des économies d’énergie (PAC, chaudières, radiateurs, vannes de régulation…) les circulateurs accusaient un retard certain. Il n’était plus envisageable de laisser fonctionner des pompes 7 jours sur 7 - 24 heures sur 24 au régime maximal !
L’apparition de la VEV (variation électronique de vitesse) a apporté une réponse en permettant une réduction de consommation électrique pouvant aller jusqu’à 90%.

Comment choisir son circulateur de chauffage ?

Il existe plusieurs types de circulateurs de chauffage. Pour choisir le bon modèle, il faut tenir compte du diamètre de la tuyauterie ainsi que du débit et de la puissance du système de chauffage.


Circulateurs standards à vitesse fixe

Ils assurent un débit maximal en continu pendant toute la période de chauffe. Le réglage de la vitesse s’effectue en fonction de l’installation. Statistiquement, le débit maximum dans une installation de chauffage est requis moins de 10% du temps. Par conséquent, on peut considérer que le circulateur standard engendre une surconsommation d’énergie 90% du temps.

Ces circulateurs tendent à être remplacés par des circulateurs électroniques à vitesse variable.

Pompe Grundfos UPS

Circulateurs électroniques ou à vitesse variable

Ils régulent leur vitesse en fonction de la variation de pression dans le réseau de chauffage. Par exemple : dans une installation de chauffage, lorsque des robinets thermostatiques provoquant une augmentation de la pression dans le réseau, le circulateur équipé du système à variation électronique de vitesse (VEV) va diminuer sa vitesse pour s’adapter à la demande et ainsi baisser considérablement la consommation électrique.

Pompe Wilo STRATOS

Circulateurs à moteur synchrone ou à aimant permanent

Cette technologie permet à ces circulateurs à haut rendement énergétique d’apporter jusqu’à 20% d’économie de chauffage et 90% d’économie électrique par rapport aux anciennes versions

Pompe Grundfos MAGNA1

Les circulateurs doubles permettent de disposer d’une pompe de secours en cas de dysfonctionnement et d'éviter la mise à l’arrêt de l’installation pendant la maintenance. Dans ce mode d’utilisation, un fonctionnement alterné est préconisé. L’utilisation simultanée des circulateurs peut être envisagée pour fournir un plus gros débit.

Pompe Wilo STRATOS DUO

Comment installer un circulateur de chauffage ?

Installation circulateurs de chauffage

Le circulateur de chauffage est installé en sortie de chaudière et est dimensionné en fonction du système de chauffage. Lors du montage, il est primordial de purger l’air, de remplir le réseau avec de l’eau traitée et de ne jamais faire fonctionner le circulateur à vide.

Pour faciliter la maintenance ou le remplacement d’un circulateur de chauffage nous vous conseillons l’installation d’un kit de robinets à boisseaux sphériques équipés d’écrou tournant réf : POMPSET.

Comment entretenir son circulateur de chauffage ?

Le circulateur de chauffage a une durée de vie moyenne de 8 à 10 ans lorsque la maintenance préventive de l’installation est bien effectuée. Cependant, le circulateur peut se bloquer après une période sans fonctionnement. Cette panne, relativement fréquente, est liée à l’accumulation d’un dépôt qui bloque le démarrage du moteur (phénomène de gommage).

La remise en état de fonctionnement se fera par la rotation de l’axe du rotor à l’aide d’un tournevis. Cette action de « dégommage » donnera l’impulsion nécessaire pour redémarrer le circulateur.

Vanne statique STAD

Nous vous accompagnons dans le choix de vos solutions pour vos réseaux de chauffage et de refroidissement avec une large gamme de pompes.

Découvrir la gammeNous contacter